À Paris, la culture ne se découvre pas uniquement dans les musées mais également à ciel ouvert. On croise ici et là des oeuvres d’artistes de toutes les époques : la fontaine Igor Stravinsky de Jean Tinguely et Niki de Saint Phalle près du Centre Pompidou, le Kiosque des noctambules de Jean-Michel Othoniel ou les colonnes de Buren, au Palais-Royal, le double du Balzac de Rodin, boulevard Raspail, les Trois Nymphes de Maillol, au jardin des Tuileries, etc. Il fait bon flâner le long de la Seine dans le square Tino Rossi, musée de sculptures à ciel ouvert. En suivant le parcours du tramway T3, allant du pont du Garigliano à la porte de la Chapelle, on peut également découvrir 19 oeuvres contemporaines originales, commandées spécialement par la Ville de Paris à des artistes internationaux.

Jardin des Tuilleries

Le Jardin des Tuileries tient son nom des fabriques de tuiles qui se tenaient à l’endroit où la reine Catherine de Médicis a fait édifier le palais des Tuileries en 1564, aujourd’hui disparu. Le célèbre jardinier du roi, André Le Nôtre, lui donne à partir de 1664 son aspect actuel de jardin à la française. Le jardin, qui sépare le musée du Louvre de la place de la Concorde, est un lieu de promenade et de culture pour parisiens et touristes où les statues de Maillol côtoient celles de Rodin ou de Giacometti. Les deux bassins sont propices à la détente. Le musée de l’Orangerie dans lequel les visiteurs admirent des œuvres de Monet est installé au sud-ouest des Tuileries. De mars à décembre, des visites gratuites uniquement en français sont organisées. Et pour les amateurs de barbes à papa, de manèges et de sensations fortes, rendez-vous à la Fête des Tuileries, de juin à août.

Fontaine Igor Stravinsky

Fondée par Jean Tinguely et Niki de Saint Phalle, la fontaine Stravinsky évoque l’oeuvre du compositeur par des systèmes aquatiques mécaniques et colorées.

Jardin du Palais Royal

– Colonnes de Buren – Centre des Monuments Nationaux

Créés par le cardinal de Richelieu en 1633, le Palais Royal et ses jardins, à deux pas du musée du Louvre, accueillaient les familles royales jusqu’à la construction de Versailles. Prestigieux et paisibles, les jardins sont enserrés dans un superbe ensemble architectural tourné vers l’avenir avec ses sculptures contemporaines de Buren et de Bury. Commandée à l’artiste Daniel Buren, les colonnes de Buren sont situées dans la cour, près du jardin et du Ministère de la Culture. Les 260 colonnes octogonales rayées de noir et de blanc méritent bien un détour et sont devenues l’un des symboles de Paris.